Réflexion

“SO HAM de janvier- Je suis lumière en tous et chacun."
-Mantra.

À découvrir

Onco-yoga voir cours réguliers

La tradition Viniyoga. voir tradition

Découvrir les professeurs. voir équipe


À votre agenda

-
15 janvier 2018
Session hiver
-
1e février 2018
Yoga sutra
-
1e février 2018
yoga et méditation
-
17 février 2018
Atelier: Voyage dans l'univers du mode de Vie yoga
-
12 au 15 avril 2018
Rassemblement Yoga-Méditation
-
21 avril 2018
Atelier: Faire le point sur nos relations
-
12 mai 2018
Atelier: Nouveau regard sur les principes personnels
-
2 juin 2018
Atelier: Mettre fin aux conflits mentaux
-

CEPY

Cellule d’entraide des professeurs de yoga

Afin de s’entraider, d’échanger et de se ressourcer dans notre tradition (voir texte plus bas),  le QYM offre aux professeurs, l’occasion de se rassembler à quelques reprises durant l’année. Des questions et réponses sur les problématiques rencontrées, autant philosophique, pédagogique, déontologique que management.

Du partage de ressourcement tel que livre, étude de cas individuel, pratique posturale et respiratoire, philosophie, etc.

Sous la tutelle du QYM, le contenu et l’animation de ces rencontres appartiennent toutefois aux participants.

Tous les professeurs diplômés ou en formation avec le QYM sont automatiquement membres du CEPY.  D’autres professeurs peuvent s’y joindre sur invitation.

Prochaine rencontre en 2018

Samedi 17 mars de 9h à 12h.

Info à venir.

Responsable de l’activité Marie Josée Champagne, Pascale Allard et Laurence Vanier.

Cout: gratuit pour les professeurs diplômés ou en formation au QYM.

___

Allocution de Ginette Fiset
lors de la rencontre « Retrouvaille » du 1 décembre 2017

Le Viniyoga une tradition vivante
de Ginette Fiset

Qu’est-ce qu’une tradition vivante?
La tradition est cet enseignement millénaire transmis de génération en génération, de professeurs à élèves, dans sa plus grande fidélité et respect des valeurs ancestrales.
Vivante, parce qu’elle est transmise oralement. Il y a beaucoup de subtilité non divulguée dans les livres.  Les nuances, les expériences et l’accompagnement d’un professeur en démarche intérieure sont essentiels à notre cheminement et à notre retransmission. Plus que jamais, nous avons besoin de nous rallier à notre tradition car, à l’époque actuelle, le yoga est dilué, voire dénaturé.

Avec des activités de loisirs tels que le yoga bière, yoga sup, yoga acrobatique, yoga hamac, yoga chaud, yoga nu, etc., il est impératif de protéger le yoga comme un art de vivre car, le but véritable de cette pratique est la réalisation de l’esprit. Ceci demande de la constance dans une seule voie pour la développer.

À partir du Hatha yoga, Krishnamacharya a été un précurseur d’un yoga ajusté à l’occident et au XXe siècle. Conscient du grand potentiel de santé et de libération de l’esprit, il a rendu possible le yoga à tous. Nous lui devons la célèbre phrase :

« C’est le yoga qui s’adapte à la personne et non la personne au yoga ».

Il est mort à 101 ans et a connu différentes périodes d’enseignement durant 80 ans.

Il a livré certaines approches à des élèves devenus des maitres réputés comme Pathabbi Jois, Iyengar et Indra Dévi. Puis, il a légué à son fils Désikachar, un  yoga traditionnel et contemporain à la fois, le Viniyoga.

Le Viniyoga, un yoga inspiré et construit dans une progression respectueuse à toutes personnes, durant toutes situations. Un savoir-faire des plus utile et polyvalent selon les saisons de notre vie impermanente.

Nous sommes tous responsables de garder cette tradition vivante et conforme pour les autres générations à venir, et ce, sans pour autant enlever notre couleur-personnalité, nos expériences personnelle et professionnelle, notre relation au yoga.

Arrêtons de nous éloigner de la direction et de nous étourdir avec toutes sortes autres techniques à la mode. Nous reculons le temps de notre progression.  Ce sont des détours quelques fois utiles, plus ou moins agréables selon les circonstances, mais pas nécessaires lorsque l’esprit est apaisé.

Pour éloigner les obstacles, Patanjali donne une 1e recommandation à l’aphorisme YS.I.32.   Pratique persévérante en une seule direction

Chaque lignée a son enseignement valable s’adressant à son public.

L’important est de se brancher sur une voie pour la développer et d’arrêter de tergiverser et/ou de tout mélanger. Ceci est notre rôle de pratiquants engagés.

Pour terminer voici ce que Claude Maréchal en dit: « Nous avons le devoir de respecter ce que nous avons reçu et d’essayer de le transmettre le plus décemment, le plus correctement possible mais nous avons aussi le devoir et ça c’est Krishnamacharya qui me l’a dit : vous êtes d’une autre culture et vous devez tenir compte de cette culture notamment les valeurs spirituelles qui ne sont pas les mêmes en Inde qu’en Occident ».